Actus Avis clients Avis collaborateurs - RH General News

Les mesures organisationnelles à mettre en place en entreprise face à la crise sanitaire actuelle

Les mesures pour empêcher le virus de se propager

Equipement et environnement adapté :
– Les salariés doivent être protégés d’une éventuelle contamination, et donc
l’organisation du travail et la fourniture d’équipements adaptés sont essentiels.
– Déterminer les modalités de protection des personnes les plus exposées telles
que celles qui se trouvent à l’accueil, avec par exemple des vitres en
plexiglas, gel, visières…
– Distribution de masques, gel hydroalcoolique, mouchoirs pour tout le
personnel.
– Désinfection des lieux avec l’application stricte des principes d’hygiène (gants
adaptés, lingettes, produits puissants). Nettoyer le plus souvent possible les
surfaces en contact avec les mains telles que les claviers, poignées de portes
bouton d’ascenseur etc… et aérer si possible toutes les heures les locaux.

Mettre en œuvre la distanciation sociale:
– Maintenir au maximum le télétravail lorsque cela est possible.
– Éloigner à au moins un mètre les bureaux les uns des autres, avec une zone de
4m2 par personne avec un marquage au sol si nécessaire.
– Établir un sens de circulation en entrée et en sortie dans les locaux afin d’éviter
les croisements dans les couloirs, ascenseurs, escaliers…
– Eviter les rassemblements : conférences, formations en présentiel, réunions.. car
même en respectant les distances de sécurités, le risque est tout de même
présent, mieux vaut donc privilégier les vidéoconférences par exemple.
– Obliger la quatorzaine des travailleurs revenant de l’étranger.
– Proscrire le contact physique tel que le serrage de main.
– Établir des procédures pour l’accès des visiteurs et des clients, par exemple
limiter le nombre de visiteurs ou clients et organiser les files d’attente.
– Retirer les documents ou magazines dans les salles d’attente ou aires communes
et imposer le paiement sans contact aux machines à café et autres distributeurs.
– Prévoir plateaux repas ou organiser la cafétéria dans le respect des règles
sanitaires.

Communication :

– Mettre en garde les salariés de la nécessité de rester chez soi en cas de fièvre

– Privilégier la communication en cette période, où les salariés peuvent se trouver
confus face aux mesures qu’elles soient organisationnelles, sanitaires ou
individuelles
– Encourager le personnel à se laver les mains plusieurs toutes les heures , que ce
soit avec du savon neutre ou du gel hydroalcoolique mis à disposition.
– Mettre des affiches dans les locaux de l’entreprise rappelant les gestes d’hygiène,
les consignes de circulation, rassemblement ,repas/cafétéria etc….

Port du masque:
– Le port du masque en entreprise n’est pas obligatoire si les mesures barrières
sont respectées . Cependant, rien n’empêche un employeur de proposer à ses
salariés le port d’un masque en supplément des mesures déjà prescrites dans
l’entreprise, cela est même fortement conseillé.
– Si le respect de la distanciation physique d’un mètre entre deux personnes
(clients, collègues, prestataires…) ne peut être garanti, le port d’un masque au
travail devient obligatoire. Il en est de même si l’employeur n’est pas en mesure
de mettre ses locaux en conformité avec les mesures proposées (par exemple, si
la climatisation généralisée est le seul système d’aération des locaux). Le
masque sera imposé.
– Dans cette configuration, le masque vient en complément des mesures barrières
et ne s’y substitue pas.
– Les sortes de masque que l’employeur doit prévoir à ses salariés sont les
suivants : les ffp2 et les masques chirurgicaux, le choix dépendant des risques
auxquels les collaborateurs sont exposés.
– Le port du masque doit être accompagné d’un affichage obligatoire dans les
locaux de l’entreprise, Doivent figurer dans ce document, sa mise en place, ses
conditions et durée de port, son retrait, mais également la façon dont ils seront
traités comme déchets.

Leave A Comment