Avis collaborateurs - RH

L’innovation collaborative en entreprise, une bonne idée ?

Selon un récent article de La Tribune, les entreprises seraient de plus en plus nombreuses à adopter « l’innovation collaborative », à tel point qu’elle serait l’une des tendances principales cette année (article de la tribune). On ne va pas se mentir, sur le papier le concept est accrocheur. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Et comment le mettre en application ?

L’innovation collaborative, une technique de management en concertation

employees thinking collaboration firm innovation creation

Susciter l’engagement de ses collaborateurs

L’innovation collaborative, c’est une technique de management avant tout. Elle permet au sein de l’entreprise de passer de la simple idéation (recueil d’idées), à la mise en œuvre réelle des projets des collaborateurs.

Elle passe par plusieurs initiatives, notamment :

  • Mettre l’accent sur la « performance par le bonheur » : le bonheur au travail est une priorité de plus en plus pressante en entreprise. L’exigence des salariés s’est accrue, et la concurrence entre employeurs est rude. Un seul moyen pour se distinguer, investir pour que vos salariés soient les mieux lotis du marché, cette vidéo vous explique comment.
  • Le management consultatif : ce type de management est de plus en plus plébiscité, car il laisse une large place aux initiatives et apports des salariés. Mettre en place un tel management n’est pas « simple » pour autant. Il ne suffit pas de consulter ses salariés une fois par an, en faisant un tour de table.

Anne-Sophie Chevasson, chargée du management chez Biscuits Poult résume très bien la démarche du management consultatif (interview pour Entreprendre.fr) : « on n’applique pas un modèle, mais des valeurs et principes ».

Plusieurs idées pour vous y mettre : créer un fablab, où les employés peuvent laisser libre cours à leur créativité. N’oublions pas en effet que le but de l’innovation collaborative est d’innover, d’avancer. Vous pouvez également utiliser des plateformes dédiées pour consulter régulièrement vos collaborateurs. Ou, aller encore plus loin et accompagner leur projet intrapreneurial…

Le cas de l’intrapreneuriat

L’intrapreneuriat est un concept très intéressant si vous souhaitez impliquez vos collaborateurs pour de bon dans la gestion, voire la stratégie de votre entreprise ! Le but est d’entrer dans une démarche ascendante, ou bottom-top comme disent les anglo-saxons. Cette démarche peut être très productive, si vous mettez à disposition de vos salariés les bonnes ressources : à la fois techniques, et humaines (conseil, accompagnement).

En somme, quand on parle d’innovation collaborative, on cherche à mettre l’innovation au cœur de sa stratégie. Jusqu’à instaurer une véritable « culture de l’innovation ». Et, après tout, plus on est de fous, plus on rit !

En outre, comme nous allons le voir, vous pouvez même impliquer vos clients dans cette démarche.

working office intrapreneurship innovation collaborative

Plus sérieusement, vous avez une success-story ?

Comme on sait que vous ne croyez que ce que vous voyez, oui. Sachez que la Société Générale a lancé en 2018 un appel à projets internes pour « Inventer la banque de demain ». Le résultat ? En 2 mois, plus de 17 000 collaborateurs du groupe mondial y ont participé ! Oui, oui, 17 000 retours. Il y a forcément des pépites dans le lot…

L’innovation collaborative, et si vous impliquiez vos clients ?

Quand et pourquoi faire appel à vos clients ?

Plusieurs entreprises ont fait le choix de passer par internet pour recueillir les idées et projets de leurs clients. Citons quelques exemples :

  1. Le cas du test client : le test à grande échelle s’est démocratisé, en partie avec le florilège d’influenceurs et bloggeurs qui ont vu le jour ces dernières années. Il s’agit pour les marques de valider une innovation, avant son lancement. La cible est souvent restreinte, pour obtenir les résultats les plus pertinents possibles. Par exemple, une marque comme Petzel (lampes frontales) ciblera en priorité les sportifs de haut niveau.
  2. La simple consultation/conversation : beaucoup plus simple à mettre en place, on parle ici de dialoguer directement avec les clients sur des plateformes, comme des forums. Cela permet une consultation de grande ampleur, mais les résultats peuvent être difficiles à analyser.

Une alternative : le « partage de concepts », c’est ce qu’ont choisi notamment Cisco, BMW, Ben&Jerry’s et d’autres. Par le biais d’un simple formulaire en ligne, ou d’une boîte à idée, ce système permet de connaître au mieux les attentes de ses clients, et d’y répondre rapidement !

  • Enfin, la co-construction implique le client au maximum, car elle propose de participer directement à l’élaboration des produits. Dell dans l’informatique, ou encore Starbucks dans la restauration l’on testée avec succès !
  • Pour accompagner de telles démarches, la première étape est de mettre en place des solutions de recueil d’avis/ de suggestions des clients ! Nous vous invitons à visiter cette page pour découvrir les différents moyens de le faire 😉 accu

A très bientôt !

Leave A Comment