Avis collaborateurs - RH

Gérez vos ressources humaines comme un entrepreneur éthique

En France, selon l’OCDE seule la moitié des petites et moyennes entreprises sont situées à un niveau adapté de RSE. 7 % d’entre elles atteignent un niveau exemplaire. Comment devenir alors un pro de l’éthique ? Quel est le secret ? Soignez vos ressources humaines ! On vous propose ici une démarche concrète en trois étapes…

Etape 1 : La prise de conscience de la nécessité de l’éthique

Soigner le bien-être salarial est souvent coûteux, mais peut directement impacter positivement :

  • Votre réputation
  • Votre chiffre d’affaires.

L’exemple le plus extrême des 20 dernières années est probablement celui de Nike. En 1997, un scandale éclate autour des conditions de travail des salariés du fabricant de chaussures. S’en suit une chute des ventes notable. Nike prend alors une série d’engagements éthiques (âge minimum des travailleurs, heures supplémentaires…), et les ventes repartent à la hausse.

Cela prouve bien l’efficacité de l’éthique dans le monde du business !

Bien sûr, la démarche éthique c’est respecter les êtres humains dans le travail, éviter les discriminations, la corruption… Mais au-delà de ces exigences fondamentales que vous remplissez sûrement déjà, adopter une attitude interrogative, et remettre en question vos pratiques salariales en permanence est indispensable.

Etape 2 : Le « care » ou le subtil art du bien-être au travail

Le bien-être au travail ou BVT

Le care est une philosophie américaine qui consiste à prendre soin de l’Autre d’une manière générale. Il s’invite dans l’entreprise sous la forme du management moderne. Selon Jean-Luc Dufournaud directeur de l’éthique pour le groupe SNCF (dans une interview pour le site Village Justice) :

«[…] j’ai le sentiment que les problématiques éthiques, dans les grandes et moyennes entreprises, prennent plus de sens. On s’aperçoit aujourd’hui que l’on ne manage plus seulement par les règles, mais qu’il faut manager par les valeurs, et qu’il faut donc véhiculer ces valeurs, et les faire vivre. »

Le management d’aujourd’hui s’appuie donc sur un profond respect du Code du Travail et des droits des salariés, mais plus encore sur une écoute attentive de ces derniers, pour construire une véritable QVT (Qualité de Vie au Travail).

Etape 3 : Le baromètre social pour prendre régulièrement la température

C’est là qu’intervient la mesure et l’analyse des démarches éthiques que vous entreprendrez auprès de vos salariés. Tout bon entrepreneur éthique se doit d’évaluer l’efficacité et l’appréciation des politiques internes qu’il met en place.

Pour cela, vous aurez besoin d’un outil de gestion d’enquêtes de satisfaction adapté aux enquêtes RH. Je Donne Mon Avis vous propose un logiciel simple et intuitif pour vous accompagner dans la mesure de votre climat social. Découvrez-le ici !

En somme, être un entrepreneur éthique c’est faire bien mais surtout en faire plus pour vos salariés. Piliers de votre activité, la qualité de leurs conditions de travail influe à la fois sur leur productivité et sur votre image en tant que marque et donc votre e-réputation employeur ! L’engagement éthique est encore considéré trop largement comme un acquis, alors que c’est un travail de fond.

Alors n’attendez pas et laissez-vous porter par le mouvement de l’éthique managériale

Contactez-nous ici pour découvrir nos outils de gestion de feedback collaborateurs et candidats !

Leave A Comment